Technique : pied de biche pour cordonnet

Un peu de technique aujourd’hui pour vous faire découvrir le pied de biche pour cordonnet.

Pied-Cordonnet-Babacha-1

Il existe en trois options différentes : pour 3 cordonnets, pour 5 cordonnets, ou pour 7 cordonnets. Personnellement je possède celui pour 3 cordonnets. C’est très pratique et vraiment très simple à utiliser.

Pied-Cordonnet-Babacha-2

Il suffit de passer les cordonnets dans les rainures prévues à cet effet, on sélectionne un point assez large pour piquer tous les cordonnets ensemble, et on pique ! Il est possible de choisir un simple point zigzag, ou un point plus décoratif comme j’ai choisi ici.

Pied-Cordonnet-Babacha-5

Vous pouvez également vous en servir pour un seul cordonnet, ou deux. L’avantage est que tous les cordonnets restent bien les uns à côté des autres, sans s’écarter, et l’on a donc à se concentrer uniquement sur notre couture, sans se soucier de faire attention à ce que les cordonnets soient toujours à la même distance les uns des autres.

Pied-Cordonnet-Babacha-3

Par contre, il faut faire attention à laisser assez de longueur derrière quand on commence à piquer. Il n’y a pas besoin de laisser des mètres non plus, et tout dépend bien sûr de la matière, mais s’ils sont satinés comme ici ils vont facilement glisser. Il faut donc laisser suffisamment de cordonnet à l’arrière, sinon on peut avoir ce genre de mauvaise surprise où, comme on le voit sur la photo, le cordonnet du milieu a un peu glissé… Par chance, cela ne m’a pas dérangé puisque la marge de couture était plutôt large, mais cela peut être problématique si l’on a vraiment besoin que ça commence juste au bord.

Pied-Cordonnet-Babacha-4

Et l’on obtient un joli effet décoratif, à décliner selon toutes vos envies !

Pied-Cordonnet-Babacha-9

Le crochet : symboles et abréviations

Les tutoriels vidéos pour l’apprentissage du crochet étant terminés, cette semaine je vous ai fait un petit tableau avec les symboles et les abréviations des principaux points.

Il faut savoir que lorsque l’on crochète à partir d’un schéma, les symboles utilisés sont toujours les mêmes, que ce soit tiré d’un livre français, japonais, anglais, etc.

Tableau-Abreviations-Symboles-Crochet-Babacha

Comme vous pouvez le voir, j’ai juste mis les points les plus courants, ceux pour lesquels j’ai fait les tutoriels vidéos. Avec cela, vous pourrez déjà comprendre les schémas les plus simples.

Encore un peu de technique : lavage et repassage

Un petit article « technique » aujourd’hui sur le lavage et le repassage. Je sais que ce n’est pas vraiment ce que l’on préfère, et que ce ne sont pas des termes très… « attirants » ! Ce sont pourtant deux étapes essentielles de la couture.

Commençons par le LAVAGE

lavage_main

Sachez qu’il faut TOUJOURS laver un tissu avant de le couper et le coudre. On appelle d’ailleurs cela « décatir un tissu », cela veut dire qu’on va le préparer avant de pouvoir y réaliser l’objet de nos rêves !

On va laver le tissu d’abord parce que les rouleaux restent toujours à la poussière, passent un certain temps à traîner, il peut y avoir des odeurs pas très agréables, et parfois aussi un apprêt qui ne partira qu’au lavage.

Ensuite et surtout parce qu’un tissu peut avoir un pourcentage de rétrécissement, comme le lin ou le coton par exemple. Cela veut dire que lors du premier lavage, la trame du tissu va se resserrer et celui-ci rétrécir. Alors quand il y a un pourcentage de rétrécissement, il est généralement faible, mais si vous faites un vêtement ajusté, les millimètres auront leur importance, et il est toujours dommage de se retrouver avec un vêtement taille 6 ans, ou même simplement un pli là où il ne devait pas y en avoir, juste parce que l’on a préféré laver le vêtement une fois cousu et pas avant.

Toutefois, pensez bien à laver votre tissu en fonction de sa composition. Si vous ne la connaissez pas ou que vous n’en êtes pas sûre, alors sélectionnez un lavage à froid. N’oubliez pas non plus que parfois la couleur n’est pas complètement fixée et que cela va peut-être déteindre un peu. A éviter donc lors du premier lavage : un tissu blanc avec un rouge par exemple, à moins de vouloir du rose 😀

Puis vient le REPASSAGE –

repassage_1

Le repassage, comme le lavage, est indispensable avant de coudre (et même pendant la réalisation du vêtement pour le repassage). Cela va permettre bien sûr d’effacer tous les plis, et ainsi d’avoir un morceau de tissu bien posé à plat.

Vous pourrez alors couper vos morceaux sans crainte d’un faux pli qui ferait que vous pourriez vous retrouver avec une pièce mal taillée, sans compter que si vous avez des raccords, un pli dans le tissu pourrait être une petite catastrophe pour le résultat final !

Et puis de toute façon, le fer à repasser restera sorti durant la réalisation de votre ouvrage afin de pouvoir repasser les coutures ou les ouvrir au besoin.

Voilà, rien de bien excitant, mais c’est tellement agréable de coudre un tissu bien préparé 😉

Le crochet : crocheter en rond – 2

Cette semaine voici donc la deuxième façon de faire pour crocheter en rond. La différence se fait au départ, dans la façon de débuter le rond. Ici, on ne commence plus avec une chaînette de base mais avec ce que l’on appelle la technique du cercle magique (magic loop).

Tuto-CrocheterEnRond-Methode2-Babacha-4

 1-Vous allez commencer par enrouler votre fil deux fois autour de votre index (gauche si vous êtes droitière, et inversement si vous êtes gauchère).

Tuto-CrocheterEnRond-Methode2-Babacha-1

2-Vous passez le crochet sous les deux brins, vous attrapez le deuxième et le ramenez sous le premier.

Tuto-CrocheterEnRond-Methode2-Babacha-2 Tuto-CrocheterEnRond-Methode2-Babacha-3

3-Vous attrapez à nouveau le fil et le ramenez à travers la boucle. Maintenant vous allez commencer à crocheter vos mailles serrées.

4-Vous allez faire une première maille serrée, en passant votre crochet sous les deux tours de fil. Une fois cette première maille serrée réalisée, vous pouvez enlever le « cercle magique » de votre doigt et ainsi continuer à crocheter en passant toujours dans le cercle.

6-Une fois que vous avez fait 6 mailles serrées, tirez sur l’extrémité du fil afin de resserrer le cercle. Puis fermez le tour en faisant une maille coulée dans la première maille serrée. L’avantage avec cette technique c’est qu’il ne reste jamais de « trou » au centre de votre ouvrage crocheté.

7-Pour continuer à crocheter un rond plat, vous allez procéder comme pour la première façon de faire, en faisant régulièrement des augmentations qui suivent une règle assez simple :
– Tour 1 : X mailles. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 2 : 2 mailles dans chaque maille du rang précédent. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 3 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans la maille suivante, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans la maille suivante*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 4 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans les 2 mailles suivantes, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans les 2 mailles suivantes*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 5 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans les 3 mailles suivantes, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans les 3 mailles suivantes*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
-… comme vous pouvez le constater à chaque tour on augmente le nombre de mailles entre les augmentations d’une maille . Je vous ai mis en rose ce qui change à chaque tour. Il vous suffit donc de faire autant de tours qu’il vous est nécessaire, en augmentant à chaque fois d’une maille le nombre de mailles entre les augmentations.

Vous trouverez la vidéo ICI !

Le crochet : crocheter en rond – 1

Comme nous avons vu les principaux point de base du crochet, cette semaine je vais vous montrer comment crocheter en rond. Il existe deux méthodes, nous allons en voir une aujourd’hui, et je vous montrerai la seconde la semaine prochaine.

tuto-crocheterenrond-methode1-babacha

 1-Vous allez commencer par faire une chaînette de base de 6 mailles en l’air (ici j’ai opté pour 6 mailles en l’air, mais ce nombre est toujours indiqué dans les explications d’un modèle).

2-Ensuite, formez un cercle avec la chaînette de base, en veillant à ce qu’elle ne tourne pas et ne s’entortille pas. Vous allez fermer ce cercle en faisant une maille coulée dans la toute première maille en l’air que vous avez faite.

3-Vous pouvez alors commencer à crocheter en rond, et ce comme en crochetant de façon normale. C’est-à-dire que si vous crochetez en mailles serrées, comme sur la vidéo, vous allez commencer par faire une maille en l’air. Puis vous allez crocheter vos mailles serrées en passant le crochet non pas dans les mailles comme d’habitude, mais directement dans le milieu de votre cercle. La chaînette de base se retrouve ainsi complètement recouverte.

4-Ici, vous allez faire 12 mailles serrées. N’hésitez pas à pousser un peu sur les mailles pour pouvoir toutes les faire.

5-Une fois que vous avez fait toutes vos mailles serrées, vous fermez votre tour/rang avec une maille coulée dans la première maille serrée du rang. Vous pouvez alors faire votre deuxième tour/rang.

6-Pour crocheter un rond plat, il faut régulièrement faire des augmentations. Celles-ci suivent une règle assez simple :
– Tour 1 : X mailles. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 2 : 2 mailles dans chaque maille du rang précédent. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 3 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans la maille suivante, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans la maille suivante*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 4 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans les 2 mailles suivantes, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans les 2 mailles suivantes*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
– Tour 5 : 2 mailles dans la première maille du rang précédent, 1 maille dans les 3 mailles suivantes, *2 mailles dans la maille suivante, 1 maille dans les 3 mailles suivantes*, et répétez la partie entre ** jusqu’à la fin du tour. Une maille coulée dans la première maille serrée du rang.
-… comme vous pouvez le constater à chaque tour on augmente le nombre de mailles entre les augmentations d’une maille . Je vous ai mis en rose ce qui change à chaque tour. Il vous suffit donc de faire autant de tours qu’il vous est nécessaire, en augmentant à chaque fois d’une maille le nombre de mailles entre les augmentations.

Vous trouverez la vidéo ICI !